Portrait d’une reconversion #7

Quand j’ai rencontré Christelle en bilan de compétences, elle travaillait comme Chargée de communication dans un espace culturel depuis 18 ans. Dès la première séance, elle a évoqué son envie de changement et le besoin de renouer avec les publics. Très vite, sa passion pour la littérature Jeunesse s’est imposée comme une évidence. Christelle a alors décidé de suivre sa passion et de tenter l’aventure. Je vous laisse découvrir …

Christelle, peux-tu nous décrire ta situation actuelle ?

Je suis Christelle, bibliothécaire spécialisée en littérature jeunesse. Je suis chargée en particulier des romans jeunesse et ados, avec une totale liberté de choix dans les achats de livres et leur mise en valeur. J’exerce mon nouveau métier dans un bâtiment historique inspirant, au public attachant et familial. Pendant presque 18 ans, J’ai occupé le poste d’assistante de communication au sein d’une institution culturelle. Polyvalente au sein de cette fonction (relations presse, événementiel, suivi de documents, médiation…), j’ai vu le métier évoluer vers toujours plus de connexion non pas vers les visiteurs mais aux écrans

Selon toi, quel a été pour toi le déclic vers la reconversion ?

J’avais un réel besoin de me reconnecter à l’autre, de recréer un contact direct et de retrouver du « mouvement ». Mon ancien métier, pourtant dans la communication, me contraignait à rester devant mon écran une grande partie de mes journées. Après une période de réflexion, j’ai suivi mon instinct et concentré mon énergie vers un secteur que j’ai toujours aimé : les métiers du livre ! Curieuse et avide de savoir, le livre satisfait mon besoin de connaissance et, sa transmission, mon besoin de contact notamment auprès du jeune public. Mon nouveau métier commençait à se dessiner…

Qu’as-tu fait pour en arriver là ?

Après quelques recherches et rencontres avec des professionnels du secteur, j’ai pris un congé formation de 9 mois pour suivre le Master Littérature de jeunesse : formations aux métiers du livre et de la lecture pour jeunes publics, construite autour de la médiation à l’université de Cercy-Pontoise. Un bonheur absolu ! Même si, reprendre des études après 40 ans n’a pas toujours été simple, j’ai pleinement profité de cette formation, auprès d’enseignants motivés, de contenus riches et d’une promo top ! Mon stage à la médiathèque départementale du Nord consacrée aux ados a été décisif tant au point de vue professionnel que personnel. J’étais convaincue d’être à ma place au sein des bibliothèques. Après l’obtention de mon master en juin, j’ai poursuivi la construction de mes connaissances : formation lecture à voix haute, participations à des conférences mais aussi et surtout, des rencontres avec des professionnels. En octobre, après plusieurs entretiens dans diverses institutions, j’obtenais mon premier poste en bibliothèque !

As-tu rencontré des craintes/ obstacles ?

Malgré une expérience professionnelle dans le monde culturel et une formation spécifique, je n’étais pas dans le moule. Certains postes ouverts aux fonctionnaires uniquement m’étaient exclus d’avance, je n’avais pas d’expérience concrète sur le terrain et j’étais trop diplômée pour les postes de catégorie C, les seuls possibles étant donné mon statut. Heureusement, on m’a fait confiance, j’ai été formée par mes collègues et j’apprends tous les jours sur mon métier en me posant des questions, en enquêtant, en rencontrant mes homologues… Intégrée depuis peu à la grande famille des fonctionnaires, je passe prochainement le concours d’assistant de conservation du patrimoine en mai prochain et j’espère bien le décrocher !

Comment te sens tu aujourd’hui ?

Utile ! Et avec la pandémie, cela est encore plus vrai. Les bibliothèques restent les seuls équipements culturels ouverts, et c’est une bouffée d’air pour les familles, les ados, les personnes isolées, qui viennent échanger, rechercher l’évasion, le beau pour se changer les idées. Mon métier a du sens, je suis totalement épanouie et alignée avec mes valeurs. En un mot ? Je suis Heu-reuse !

Pour finir aurais-tu des conseils à donner à ceux qui pensent à la reconversion ?

Allez-y foncez ! On n’a qu’une vie et travailler doit être un plaisir, pas une contrainte.

Retrouvez ce portrait et les prochains sur notre compte Instagram

Envie de changement dans votre vie professionnelle ?

Nous pouvons vous aider à passer le cap et à vous reconvertir.

Ce portrait vous a plu ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Retrouvez d’autres articles en cliquant ici.

Fermer le menu