Oser changer de vie

Envie, fantasme, crise de la quarantaine ou besoin ?

Nous connaissons tous dans notre entourage, de près ou de loin, un doux rêveur qui a tout lâché pour vivre son rêve de vie : ouvrir un gîte dans le Périgord, créer son bar sur la côte basque, reprendre une formation pour devenir fleuriste … force est de s’avouer qu’on l’envie un peu. Et s’il avait eu le courage qui nous manquait ! Pourquoi eux et pas nous ?

Qu’est ce qui les pousse à franchir le pas et oser changer de vie ? 70% des français rêvent de repartir à zéro, 15% iraient au bout de leur rêve. Alors que la reconversion professionnelle concernait principalement les cadres, plus à l’aise financièrement et plus mobiles, elle s’est élargie aux catégories modestes.

oser changer de vie

Oser changer de vie , pourquoi ?

  • Rebondir suite à une rupture professionnelle : Le licenciement économique peut être transformé en opportunité et permettre de réaliser enfin son rêve professionnel. Le burn-out incite la personne à analyser sa vie professionnelle et à identifier les événements et causes multiples qui l’ont conduite à cet épuisement professionnel. C’est l’occasion de revoir ses priorités et de repenser son équilibre de vie. Les reconvertis ont souvent vécu une rupture agissant comme un déclencheur. Il est temps pour eux de s’écouter et de se faire plaisir en redonnant du sens à leur activité.
  • Le bonheur, maintenant ! Bien d’autres raisons poussent à franchir le pas. Une vie professionnelle accélérée, la pression des objectifs, le manque de reconnaissance, la perte de sens et l’envie de se sentir utile, de contribuer de manière concrète au monde qui nous entoure. La quête du Bonheur, graal de notre société, le désir impérieux de s’épanouir au travail revendiquent une vie choisie et heureuse. Le bien-être au travail est le leitmotiv du XIX ème siècle.
  • L’ère du switch ! A l’heure où notre durée de vie s’allonge, il apparait de plus en plus évident de vivre plusieurs vies en une. Plus la vie est longue, plus on a envie de l’enrichir d’expériences multiples. 85% des français estiment “bon” de changer au moins une fois de métier et 50% des actifs l’ont déjà fait. C’est l’ère du switch ! 14% des jeunes munis d’un bac+5 en 2015 ont déjà changé de métier dans les deux années suivant l’obtention de leur dipôme, selon une étude de l’APEC. 43% quittent leur premier emploi dans les 20 mois.
  • Une nécessité ? Et si reconversion, mobilité, agilité, adaptabilité devenaient une nécessité ? Puisque 50% des jobs qui existent aujourd’hui n’existeront plus d’ici 10 à 15 ans et que 60% des étudiants sont formés à des compétences qui n’existeront plus demain.

Changer de vie, comment ?

Changer de vie ne se fait pas en un éclair. La plupart des personnes qui ont opéré une reconversion réussie ont investi une à six années de leur vie.

5 conseils pour changer de vie :

  1. Faire un bilan personnel et professionnel : bilan de compétences ou coaching en reconversion à vous de choisir. Il est indispensable de vous faire aider par un professionnel qui vous permettra de prendre du recul et de la hauteur.
  2. Oser rêver : changer de vie nécessite d’être en phase avec ses désirs, ses aspirations. C’est s’autoriser à rêver à aller vers ce qu’on est au plus profond de soi. Cela peut prendre un peu de temps. Le temps qu’il faudra pour savoir qui on veut être et ce que l’on veut vraiment.
  3. Définir son nouveau projet : identifiez le projet professionnel qui vous fera vibrer et vous fera passer le cap. Informez-vous, renseignez-vous, harpentez les salons profesionnels pour alimenter votre projet et vérifier sa faisabilité. Suivez votre élan.
  4. Laisser parler son intuition : faire confiance à son ressenti, écouter ses émotions, se reconnecter à soi. Steve Jobs disait : “l’intuition est plus puissante que l’intellect.”
  5. Inclure son entourage : changer de vie professionnelle impacte forcément ses proches. Cela implique des changements dans la famille également. Assurez-vous d’être soutenu (e) et surtout qu’il s’agit du bon moment pour vous et vos proches. Listez ensemble les contraintes et les freins éventuels pour trouver les solutions.

et enfin être patient ! A vous de jouer …

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Fermer le menu